11 mai 2008

Boulange de ce dimanche

Posted by Picasa

Ce que vous voyez est un mélange de pain au levain façon Silverton et de pain 5 minutes au levain. Le tout est un peu cuit car étant légèrement occupée entre les jumeaux, Sophia, la préparation du brunch de la Fête des mères et la dernière touche à apporter à la traduction que j'étais en train de faire pour le boulot, j'ai oublié de régler mon minuteur. Heureusement je m'en suis aperçue avant qu'il ne soit trop tard ! Bref, c'était légèrement bronzé mais cependant fort bon.

Note MC:
  • Les baguettes Silverton, trop cuites ou pas, surfermentées ou pas (car pour des raisons trop compliquées à expliquer ici, je ne les ai pas enfournées quand elles étaient prêtes, ce qui explique que les grignes se voient à peine) et cuites selon les règles ou pas (je n'ai pas fait attention que mon four n'avait pas la température nécessaire avant de les y mettre), eh bien, c'est le top du top. Je partage l'admiration de Flo (nous avons toutes les deux fait nos classes avec le bouquin de Nancy Silverton) et je rends hommage à la remarquable boulangère qui a créé La Brea Bakery à Los Angeles. Son pain a un goût incomparable.
  • J'avais fait beaucoup de pâte Silverton, ce qui a donné 4 baguettes courtes (à la taille de ma pierre à four), deux petits pains ovales, et 12 petits pains moulés (merci, Flo, de m'avoir conseillé l'achat de ces moules qui sont drôlement pratiques!). J'ai sorti les petits pains moulés de leur moule à mi-cuisson pour qu'ils soient croustillants de partout et ça a marché.
  • Les deux pains (très) vaguement en forme de baguette que vous voyez au premier plan à droite sont ce que j'appelle des "croustilles". On pourrait aussi les appeler des "laidicieux" ou en anglais, des "uglicious" car ils sont superlaids mais superbons ! J'en ai fait 6 aujourd'hui et ce sont eux qui sont partis en premier.
  • Ces croustilles laidicieuses sont ce que j'obtiens avec ma pâte 5 min au bout de 15 jours de fermentation quand j'essaie de faire de la baguette. Levain ou pas, le résultat est le même, si ce n'est que la pâte à la levure sèche est plutôt plus savoureuse au bout de tout ce temps-là.
  • Ça ne paie pas de mine, ces laidicieux, mais c'est fameux. Notamment au petit-déjeuner avec du Roquefort (demandez à Danielle) ou de la marmelade d'orange (demandez à Sophia, qui a dit que c'était bon comme une tartine au beurre de cacahuète !). Mais il faut sans doute les manger assez rapidement car j'imagine qu'ils doivent sécher assez vite (la question ne s'est jamais posée, je dois dire, car je n'arrive pas à en faire assez pour suivre la demande). Vous pouvez voir ci-dessous à quoi ressemble l'intérieur (je n'ose pas dire la mie!). Au fond, ces croustilles sont exactement le genre de pain dont Papé a rêvé toute sa vie (quelque chose qui craquerait sous la dent sans pour autant être coriace, avec le moins de mie possible) et je suis sûre qu'encore maintenant, Mamie adorerait, elle qui choisit toujours de préférence les quignons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.