28 juillet 2008

Poêlée au levain




Issue d'un croisement entre l'aegekage danois (omelette qui contient toujours un peu de farine) et les tortillas espagnoles (qui s'empilent et se conjuguent à volonté), la poêlée au levain est un plat sympa pour les pique-niques ou les buffets froids. À la base, il s'agit d'une omelette (faite dans mon cas, de 6 oeufs, de 100 g de levain liquide actif et d'une giclée de lait) que l'on retourne à mi-cuisson pour qu'elle gonfle bien.
On y met ce que l'on veut (en général, ce que l'on trouve dans son réfrigérateur et dans son jardin): aujourd'hui, des pommes de terre rouges en robe des champs déjà cuites, coupées en morceaux, sautées avec de l'oignon et, une fois dorées, arrosées de l'appareil levain/oeuf/lait. Mais on pourrait parfaitement éliminer les pommes de terre et mettre par exemple du fromage râpé ou de la feta avec un peu d'origan frais ou encore une persillade de champignons, que sais-je. Une fois la poêlée dorée des deux côtés, on la transvase dans un grand plat rond et on cuit la deuxième couche. Dans mon cas, ayant trois ados affamés à nourrir, j'ai choisi de faire une brouillade (4 oeufs) de tomates et de courgettes (il me restait quelques courgettes en dés) au basilic. La recette aurait dû normalement nourrir 8 à 10 personnes. Elle a nourri 2 adultes et 3 ados. Mais la première couche pourrait très bien se faire avec moins d'oeufs et de levain et la deuxième couche être une simple fondue de poireaux ou bien encore des courgettes en dés juste revenues dans de l'huile d'olive avec un peu d'ail ou bien encore des champignons, etc. On peut supprimer complètement les pommes de terre et mettre des lardons maigres ou de petits morceaux de jambon cru, juste revenus à la poêle.
Ma mère avait coutume de dire (et mon père confirmait) qu'elle avait séduit mon père avec ses omelettes froides à la tomate (il ignorait qu'à l'époque, c'était tout ce qu'elle savait faire). Mais elle les faisait très bien et il s'est dit qu'une femme qui faisait de pareilles omelettes avait un potentiel à ne pas laisser échapper !
Je fais souvent la poêlée en prévision d'un pique-nique en bateau, avec en couche de base un mélange oeufs/levain/pommes de terre (quand j'en ai)/oignons et en "remplissage", des courgettes sautées à l'ail avec des lamelles de tomates sèches. Aujourd'hui nous l'avons dégustée avec une salade de laitue rousse parsemée d'aneth.
Posted by Picasa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.