22 août 2008

Pain aux poires et aux épices

Ce pain, de tradition suisse, est connu là-bas sous le nom de "Birnenwecken" ou de "Birnbrot". D'après Beth Hensperger dont j'ai suivi la recette (trouvée dans The Bread Lover's Bread Machine Cookbook), il reste frais au moins un mois et, si on arrive à se retenir, on attend une semaine avant de l'entamer.
Si vous lisez Bombance régulièrement, vous savez sans doute qu'en dehors des périodes de vacances, on est seulement deux à la maison. En outre, comme je pars mardi chez nos enfants de Californie pour 10 jours, j'ai fait ce pain pour me remplacer auprès de l'Homme, enfin pas vraiment pour me remplacer mais pour plutôt compenser mon absence par une petite douceur, car l'Homme est TRÈS sensible aux petites douceurs.

Donc en fait, j'ai fait ce pain pour UNE personne (certes un peu pour nous deux ce week-end mais essentiellement pour une personne quand même) ! Alors vous imaginez ma surprise quand j'ai constaté qu'il mesure très exactement 47 cm! Et encore j'ai choisi de faire le petit modèle (Hensperger donne les proportions pour en faire un plus gros). D'ailleurs la boule de pâte était inhabituellement peu volumineuse dans la machine à pain à tel point que je me suis demandé si j'avais bien mis la quantité de farine requise. Mais oui, j'avais tout bon et c'est tout simplement un pain extrêmement long (j'avais bien vu en lisant la recette qu'il allait mesurer 16 pouces mais je n'y avais pas prêté attention. Ça fait quasiment 30 ans que j'habite ici et les pouces, ça ne m'évoque toujours pas grand chose. Évidemment si elle avait dit que j'allais obtenir un pain d'un demi-mètre, j'aurais peut-être choisi une autre recette). L'Homme va en être baba ! À l'aune de ce qu'il restera du Birnbrot à mon retour, il me sera facile de mesurer avec quelle efficacité il m'aura remplacée ou non dans ses affections. :-)

(Recette traduite et interprétée par moi)
Ingrédients:
75 ml de lait
62 ml d'eau
1 oeuf de bonne taille
le zeste râpé d'un citron non traité
36 g de beurre non salé partiellement fondu
350 g de farine ordinaire non blanchie
90 g de sucre dont 40 g pour la pâte et 50 g pour la garniture
6 g de sel
175 ml de vin rouge
55 ml de kirsch
1/2 cc de cannelle en poudre (ne partageant pas la passion des Américains pour la cannelle, j'en ai mis seulement 1/4 de cc)
1/4 cc de muscade fraîchement moulue
230 g de poires séchées grossièrement hachées
170 g de figues séchées équeutées et grossièrement hachées
120 g de pruneaux dénoyautés
40 g de raisins secs
1 jaune d'oeuf battu dans un peu de lait

Méthode:
  1. Mettre tous les ingrédients de la pâte dans la machine à pain dans l'ordre indiqué par le fabricant et choisir le programme pâte
  2. Pendant que la pâte se fait, préparer la garniture. Combiner le vin, le kirsch, le sucre, le zeste de citron râpé et les épices dans une petite casserole. Porter à ébullition, baisser le feu et ajouter les fruits séchés. Faire mijoter à feu très doux à découvert pendant une dizaine de minutes. Retirer du feu et laisser à température de la pièce jusqu'à tout ce que le liquide soit absorbé, soit environ une heure
  3. Mixer au robot jusqu'à l'obtention d'une confiture épaisse (comme j'avais haché les fruits au mixer avant, la préparation ressemblait déjà fortement à de la confiture et j'ai sauté cette étape)
  4. Recouvrir une plaque de cuisson de papier sulfurisé. Quand la machine fait son bip à la fin du programme, sortir la pâte et la placer sur une surface légèrement farinée. Avec un rouleau à pâtisserie, l'abaisser jusqu'à obtenir un rectangle de 30 cm x 40 cm
  5. Étaler la garniture de fruits avec une spatule métallique en laissant sur trois côtés une marge d' 1,25 cm et sur le 4e côté (un des deux côtés longs), une marge de 2,5 cm
  6. En commençant par le côté long où la marge est d'1,25 cm, rouler la pâte sur elle-même comme pour un gâteau roulé. Humecter d'eau la marge de 2,5 cm et la souder au reste de la pâte. Ne pas fermer les deux extrémités mais les tapoter pour les égaliser
  7. Piquer le pâton un peu partout avec les dents d'une fourchette
  8. Dorer au pinceau avec le mélange jaune d'oeuf + lait et laisser doubler de volume à la température de la pièce, soit environ 45 minutes (chez moi, ça a plutôt pris une heure)
  9. Vingt minutes avant l'enfournement, allumer le four sur 350 F/177 C
  10. Badigeonner une nouvelle fois le pâton du mélange oeuf-lait, enfourner et faire cuire de 30 à 40 minutes, jusqu'à ce que le pain soit bien doré et ferme au toucher
  11. Laisser refroidir sur la plaque de cuisson.

Je viens de goûter le Birnbrot avec un petit café. Il est excellent, une gâterie parfaite pour les adultes le matin de Noël quand, réunis autour des enfants, ils les regardent ouvrir leurs cadeaux avec des oh! et des ah! de plaisir et d'émerveillement...

4 commentaires:

  1. Je découvre ton blog très intéréssant, j'aime aussi comme toi faire mon pain maison. Si cela te dit, j'organise justement un petit jeu autour du levain afin de récolter le maximum de recettes différentes, aussi bien pizzas, fougasses, brioches... Bises et bon week-end !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Une chasse aux recettes levain. Quelle excellente idée. Oui, bien sûr, je veux participer au jeu. Je cours, je vole découvrir le règlement du concours (et ton blog). Merci, Guylaine, d'être venue faire un tour sur Bombance,
    MC

    RépondreSupprimer
  4. Dis, tu ne connais pas une méthode pour m'en préserver une mini tranche jusqu'à ta prochaine visite en octobre? Ca me fait envie, mais envie... Ton Homme est bien chanceux, il y a même des risques qu'il te remplace pendant ton absence avec de telles douceurs ;-))

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.