07 janvier 2009

Bouchées au quinoa, au sésame et aux noisettes


Je me suis inspirée pour cette petite entrée de la recette du cake au quinoa et aux noisettes que donne Sarah Brown dans The Complete Vegetarian Cookbook. Mais au lieu de verser la pâte dans un moule allongé, je l'ai mise dans des empreintes pour mini-muffins. J'ai ainsi obtenu 24 bouchées.
Brown suggère de servir ce cake avec une petite sauce tomate ou une sauce au yaourt et au concombre ou encore un légume vert comme l'okra. J'ai opté pour un dip au fromage de yaourt de chèvre, à la coriandre et au gingembre frais et on a beaucoup aimé.
C'est une recette simple qui peut se faire quelques jours à l'avance. Mais mieux vaut faire le dip le jour même afin que les saveurs restent bien fraîches.
J'adore que les recettes aux noisettes se multiplient de nos jours dans les livres et dans la blogosphère. Pas vous ?
Le jardin de mes grands-parents à l'orée de la Normandie était bordé de superbes noisettiers. À l'automne, mes petits frères et moi y emplissions nos poches avant de partir jouer toute la journée aux trois mousquetaires. Nous craquions les noisettes avec les dents et c'était moi qui ouvrais celles de mon plus jeune frère.
Comme j'étais la seule à avoir lu le livre, je le racontais aux autres. J'étais bien sûr d'Artagnan et j'arborais l'accent gascon en pourfendant l'air de mon épée (en fait un bout de bois). Mes frères étaient Porthos et Aramis car personne ne voulait être la traîtresse Milady ni Athos, jugé trop sérieux.
Et comme nous n'étions que trois à jouer (mon grand frère, quand il était là, nous considérait avec pitié en essayant de nous faire comprendre que le Temps était une invention de l'homme et que donc, dans l'absolu, il n'existait ni XVIIe ni XXe siècle, notion que nos esprits enfantins rejetaient avec indignation), il était un peu difficile de recréer toutes les scènes mais on y mettait l'enthousiasme voulu et on s'amusait bien.
Mises à part celles dont nous nous sustentions durant le siège de La Rochelle ou en courant la poste au service du Roi, je n'ai toutefois pas le souvenir que les noisettes aient joué un grand rôle dans l'alimentation familiale. Elles cédaient très nettement le pas aux noix pour lesquelles mon père et mon grand-père, originaires du Quercy, avaient une véritable passion.
Je me demande souvent ce que penseraient ces chers disparus - tous deux vivement intéressés par le contenu de leur assiette - de la façon dont nous nous nourrissons aujourd'hui...
Mon grand-père - dont le potager et le verger alimentaient toute la famille en légumes et fruits bio avant l'heure - n'avait sans doute jamais entendu parler du quinoa, mon père oui peut-être car il a longtemps et souvent séjourné pour son travail en pays inca (surtout au Pérou).
Le quinoa est en effet cultivé dans les Andes depuis plus de 5 000 ans. Il a une prédilection pour les sols pauvres et montagneux et ne craint pas la sécheresse.
Cousin éloigné de l'épinard, de la blette et de la betterave, il présente tant d'avantages sur le plan nutritionnel qu'on l'assimile souvent à une céréale et même à une supercéréale : il contient en effet les neuf acides aminés essentiels à l'organisme. Selon l'Organisation mondiale de la santé, il serait aussi riche en protéines que le lait.
On a donc tout intérêt à le consommer sans modération et sous toutes ses formes, dans des plats salés comme dans des desserts ou encore au petit-déjeuner. C'est d'autant plus facile que son goût et sa consistance sont très plaisants si l'on prend bien soin de le rincer quelques instants à l'eau courante avant de le faire cuire, pour le débarrasser de la substance qui recouvre la graine et lui donne un goût légèrement amer.


Photo trouvée ici
Ingrédients:
Pour les bouchées
100 g de graines de quinoa
2 cs d'huile de tournesol bio + 1 cc pour faire dorer le quinoa
450 ml d'eau bouillante
1 oignon, haché menu
2 cs de graines de sésame
2 cs de graines de cumin (attention, du vrai cumin, pas du carvi)
1/2 cc de curcuma
1 cm de gingembre frais, pelé et râpé
150 g de poudre de noisettes
150 ml de lait de noix de coco (pour moi, bio et allégé)
sel et poivre
Pour la sauce (j'ai fait ça au pied-levé, donc je n'ai pas les proportions)
du yaourt de chèvre, à demi-égoutté
un gros bouquet de coriandre, haché sans les grosses tiges
du gingembre frais, pelé et râpé
sel, poivre
(si on le désire, on peut ajouter un peu de jus de citron)

Méthode:
  1. Faire chauffer 1 cc d'huile de tournesol dans une casserole et faire revenir doucement le quinoa pendant une minute. Ajouter l'eau bouillante, amener à ébullition en remuant de temps à autre, puis couvrir et laisser mijoter à tout petit feu pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que le grain soit bien moëlleux. Égoutter si nécessaire et réserver
  2. Faire chauffer le reste de l'huile de tournesol dans une grande poêle et y faire revenir doucement l'oignon. Lorsqu'il commence à s'affaisser, ajouter les graines et les épices et faire cuire 3 à 4 minutes. Ajouter alors la poudre de noisettes et faire cuire encore 2 à 3 minutes. Laisser refroidir
  3. Mélanger le quinoa aux noisettes et ajouter le lait de noix de coco. Assaisonner selon le goût
  4. Allumer le four sur 375 F/190 C
  5. Verser la préparation dans des empreintes à mini-muffins. Enfourner lorsque le four est chaud et faire cuire une petite demie-heure (vérifier la cuisson au bout de 20 minutes, les bouchées doivent être tout juste fermes quand on les touche)
  6. Pendant que les bouchées cuisent, mélanger le fromage de chèvre, le gingembre frais et la coriandre. Assaisonner de jus de citron à volonté. Saler et poivrer. Mettre au frais
  7. Servir les bouchées à la température de la pièce accompagnées de leur dip

10 commentaires:

  1. miam, elles doivent être bien bonnes...

    RépondreSupprimer
  2. heu, il n'y a pas de quinoa dans les ingrédients, oubli surement!
    le quinoa est aussi de la famille du sarrasin, même richesse en acides aminés et surement bien connu des anciens ( mais moins à la mode car moins exotique)

    RépondreSupprimer
  3. Superbes ! Et avec le plein d'épices et de petites graines, elles doivent être délicieuses...

    RépondreSupprimer
  4. Euh, tu as raison, mamapasta! L'oubli est réparé. Merci +++.
    En ce qui concerne le sarrasin, s'il est moins populaire, c'est aussi qu'il est moins versatile
    à cause de son goût plus prononcé. Mais il est tout à fait exact qu'il est lui aussi très riche sur le plan nutritionnel.

    RépondreSupprimer
  5. peut- etre mini tes bouchées mais pleines de bonnes choses pour la santé et si comme moi on est pas viande le quinoa est une bonne source de proteines bises christiane

    RépondreSupprimer
  6. Très originales ces jolies petites bouchées aux parfums qui me plaisent beaucoup.

    RépondreSupprimer
  7. Une petite bouchée bien sympa qui se mange avec amour et plaisir...

    RépondreSupprimer
  8. Ces bouchées sont très appétissantes! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis très fan du quinoa, mais à part le servir comme plat d'accompagnement, je n'ai que très peu exploré son utilisation... merci pour cette belle idée! Bonne année 2009 :)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.