17 février 2009

Boules au levain sur 24 heures



Admirez la superbe serviette à pain ! C'est Steve de Breadcetera qui me l'a apportée quand lui et Val, sa femme, sont venus déjeuner l'autre jour en route pour New York et, tenez-vous bien, c'est Val qui l'a brodée ! Est-ce qu'elle n'est pas magnifique ? Vous la verrez souvent sur Bombance car elle fait très pro. Encore merci, Steve et Val ! Ça m'a fait superplaisir.
Pour étrenner ma jolie serviette, j'ai fait deux boules au levain selon la même recette que celle utilisée dans mon billet précédent, Bâtard au levain sur 24 heures mais cette fois avec un levain différent.



J'ai en effet prélevé un portion de mon levain liquide que j'ai nourrie pendant quelques jours dans les proportions habituelles - 100% farine/100% eau - à la différence que, dans les 100% farine, j'ai mis 20% de farine de sorgho.



J'ai en effet goûté au SFBI un excellent pain sur levain de sorgho. Et j'ai eu envie de tenter l'expérience à mon tour. Le résultat est concluant car ce pain est bon. Il n'est pas aussi goûteux toutefois que celui qu'avait réalisé là-bas Safa Hemlé et il va falloir que je me renseigne sur sa formule !
Safa termine actuellement ses études de boulangerie et il a pour la boulange une passion extraordinairement communicative. J'espère qu'il sera encore au SFBI quand j'y retournerai en avril car c'est un vrai plaisir non seulement de parler avec lui mais aussi de le regarder travailler.





Je n'ai ouvert qu'une des boules (l'autre a filé au congélateur) et, comme au SFBI, j'ai tout d'abord été frappée par la blancheur de la mie. Sans doute le grain de sorgho est-il extrêmement blanc à l'état naturel.
Si la croûte est belle, la mie est ratée mais ça, ce n'est pas dû au sorgho. Ça s'explique plutôt par le fait que mes deux pâtons ont un peu trop fermenté, vu que je faisais un million de choses à la fois, que je m'y suis prise un peu tard pour les façonner et qu'ils ont encore dû attendre un petit moment pour que le four se libère.
Pas grave ! Ces pains seront parfaits pour les tartines du petit-déj (aucun risque que la confiture ne passe à travers) et puis... on essaiera de faire mieux la prochaine fois. C'est ce que j'aime avec la boulange, on n'a jamais fini d'apprendre !


12 commentaires:

  1. Beautiful breads! I love the artistic scoring patterns.

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment superbe la serviette ou est ton joli pain

    RépondreSupprimer
  3. Tes pains sont MAGNIFIQUES! J'ai une petite question, qu'est-ce la farine de sorghum?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, Lory, Steve, Françoise et La Curieuse, et merci de vos gentils petits mots. Je suis contente que ces pains vous plaisent.
    La Curieuse, tu as raison de te renseigner parce qu'en fait, il s'agit de sorgho et pas de sorghum. J'ai corrigé le billet. Tu trouveras un article sur cette plante ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sorgho_commun. Apparemment dans les pays occidentaux, le sorgho entre surtout dans la composition des biscuits. Je n'aurais jamais pensé à boulanger avec si je n'avais pas goûté ce pain excellent au SFBI. Je ne sais pas si la farine de sorgho se trouve en France. Ici, dans le magasin de produits bio près de chez moi, on vend non seulement la farine mais aussi la graine.

    RépondreSupprimer
  5. Avant tout, tes boules sont magnifiques: je craque surtout pour la couleur et les craquelures de celle scarifiée comme une roue ou un soleil!
    Je suis bien d'accord avec toi, il y a tjs à apprendre en boulange comme dans d'autres matières: le constater, c'est une preuve d'humilité.. qui est un excellent moteur pour vouloir continuer à apprendre!
    La farine de sorgho existe en france: mon père l'achète en épicerie arabe je crois (les juifs originaires de Tunisie consomment le sorgho sous 2 formes: liquide comme un porridge moins épais et sous forme de gâteau avec des dattes il me semble.. j'avoue que je n'en ai jamais mangé, l'odeur à la cuisson m'indisposait trop quand j'étais petite! Mais du coup, dans le pain, ça me tente bcp d'essayer!

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que ces pains sont somptueux. La croûte toute craquelée et bien brune du pain grigné en soleil donne envie de croquer l'écran, et on en devine les parfums pile-poil cuits comme il faut. Mmmmmm!

    RépondreSupprimer
  7. Merci, Sandra et Flo, d'être venues faire un tour. Dommage qu'on ne puisse pas (encore) faire d'échanges par Internet interposé car je vous offrirais volontiers une de mes miches et adorerais goûter les merveilles que vous proposez l'une et l'autre régulièrement. Très intéressant, Sandra, ce que tu nous racontes sur le sorgho. Je me demande si cette graine présente des avantages particuliers sur le plan nutritionnel ? La farine de sorgho que l'on trouve ici n'a pas d'odeur particulière (pas comme le teff par exemple). Je vais faire cuire des graines de sorgho en pilaf un de ces jours et vous dirai si ça vaut le coup.

    RépondreSupprimer
  8. The scoring is absolutely stunning. Too bad I can't understand much of the text...

    RépondreSupprimer
  9. Hi, Noa, thank you for coming by. I am sorry for the language issue. I hope to have an English version of the blog sometime this year. Please come visit again.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai de la graine de sorgho bio que j'ai récemment acheté pour faire comme un risotto ,je ne connaissais pas du tout la farine,si j'en trouve jevoudrai bien faire ce pain.Pour information,j'ai une amie qui est suivie par une détiéticienne,celle çi lui a conseillée de consommer du sorgho en remplacementdes pates pour maigrir,comme il ne contientpas de gluten il parait que c'estbien mieux! bises christiane

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, Christiane, eh bien si tu fais ce "sorghotto", dis-m'en des nouvelles. J'ai un joli sac de graines qui ne demandent qu'à être cuisinées. Si c'est bon et si en plus, c'est régime, je me précipite !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.