18 février 2009

"Cornichons" de brocoli



Ceux que cela contrarie, comme moi, de toujours jeter les tiges un peu épaisses de ce cousin du navet, de la moutarde et du raifort originaire d'Italie et introduit en France par Catherine de Médicis (merci, Wikipédia), quand ils cuisinent ses fleurs, voudront peut-être essayer cette recette sympathique que Martha Rose Shulman a publiée dans le New York Times voici 15 jours. Martha est accro nutrition et santé mais elle aime bien cuisiner savoureux et coloré. Alors, quand ses idées me plaisent, je les essaie.
Celle-ci, d'une simplicité biblique, vaut vraiment le coup car elle ne coûte quasiment rien (au contraire, elle évite le gaspillage), elle est superlégère, elle apporte à l'organisme des fibres et autres nutriments importants et surtout elle est bonne. Ennemis de l'ail (oui, Mina, c'est à toi que je pense), s'abstenir de lire plus avant !



Ingrédients:
3 ou 4 grosses tiges de brocoli
1/2 cc de gros sel
1 gousse d'ail de taille moyenne, hachée menue ou en purée (je me suis contentée de la passer au presse-ail)
1 cs de vinaigre de xérès (j'en mettrai deux la prochaine fois car j'aimerais bien mes "cornichons" un peu plus acidulés)
2 cs d'une excellente huile d'olive (par contre je n'en mettrai peut-être qu'une, pour voir)

Méthode:
  1. Peler les tiges de brocoli et les couper dans le sens de la longueur en morceaux de 0,5 cm d'épaisseur. Les mettre dans un bocal, ajouter le sel, couvrir hermétiquement et agiter pour bien répartir le sel
  2. Mettre au réfrigérateur pour plusieurs heures ou pour la nuit
  3. Vider l'eau qui s'est accumulée dans le bocal.
  4. Ajouter l'ail, le vinaigre et l'huile d'olive. Remettre le couvercle et bien agiter le bocal. Remettre au réfrigérateur pour plusieurs heures ou pour la nuit
  5. Déguster dans les 24 heures sous peine de voir disparaître la belle couleur verte de ces "cornichons" peu communs.
Martha Rose Shulman raconte que ces condiments figurent sur sa table tous les jours - son fils engloutit chaque semaine de grandes quantités de brocoli - et qu'ils n'y font jamais long feu. Je n'ai pas encore essayé sur mes petits-enfants mais je parie que ça leur plairait. Eux aussi sont fanas brocoli.

4 commentaires:

  1. Voici qui est drôlement original! A essayer sans faute, merci pour le partage de recette :)
    Ce soir, chez nous, la tige épaisse de brocoli a été coupée en dés, ajoutée à des pommes de terre coupées en morceaux aussi, revenue dans un peu d'huile d'olive avec un bel oignon émincé, puis couverte d'eau. Au bout de 10 minutes, j'ai ajouté les florettes de brocoli, continué la cuisson 10 min environ, salé, mixé et hop, diner pour 5 avec du pain tout frais cuit dans la journée.

    RépondreSupprimer
  2. Hmm, elle m'a l'air fort bonne, cette petite soupe, et par ces temps de neige (il faisait beau ce matin mais maintenant les flocons dansent), ce serait parfait. Dommage qu'il ne me reste plus de brocoli... Merci à toi, Flo !

    RépondreSupprimer
  3. Ca me plaît beaucoup ! Car évidemment, personne ici ne veut manger cette partie du brocolis, c'est toujours moi qui m'y colle. Non que ce soit désagréable (sauf si c'etst trop ligneux) mais là en condiment vinaigré, je sens que je ne serai pas la seule à aimer !
    A tester !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.