02 février 2009

Du pain et des lettres



Une littéraire passionnée de boulange ? Une boulangère passionnée de littérature ? Ça existe ! J'en connais au moins deux. La première, c'est Marie-Christine du blog Et d'aventure en aventure que j'ai rencontrée... sur Bombance. Étudiante en lettres, fascinée par la poésie du XXe siècle, amoureuse de musique, elle a quitté les bancs de la fac au bout de 4 ans pour mettre la main à la pâte.
Elle prépare actuellement son BEP et travaille au Grenier à pain. La semaine dernière, elle a passé un examen blanc dans les mêmes conditions que celui du brevet. Je lui laisse la parole :
"Au BEP, que je passerai en juin, on arrive le matin avec une commande (environ 15kg de pain blanc répartis en différents façonnages, la même chose en pain de campagne, un pain spécial tiré au sort [complet, seigle, mie, viennois, méteil, brié,…], des croissants/pains au chocolat [18 de chaque], brioche ou pain au lait, et décor en pâte morte), et puis on a 7h pour nous débrouiller sachant qu'à 10 dans un fournil, tout le monde veut le pétrin en même temps, le four en même temps… Une HORREUR ! Surtout qu'il faut connaître toutes les recettes par cœur, temps de pousse compris !
Ça c'est pour l'école de boulangerie, en entreprise, c'est différent, quand on arrive, l'organisation est déjà pensée, il n'y a qu'à se « glisser » dedans. Le plus dur, c'est de prendre le rythme, d'avoir de la vitesse. Au début, il faut découvrir les façonnages, les pétrissages… Depuis Noël, je mets au four, quelle pression quand les paniers de la boutique se vident ! Et puis tout ça, quand on fait 1,55m et qu'on est une fille, c'est assez dur…"
Ça doit être dur en effet de composer avec la misogynie ambiante, l'absence de gros muscles - quand il faut soulever des sacs de 25 kg ou sortir la pâte du pétrin - et les sarcasmes des autres apprentis qui ne comprennent pas ce que vous faites là avec un bac+4. Mais la passion a ses raisons que la raison ne connaît pas et celle de la boulange, quand elle vous tient, elle vous tient bien, j'ai eu récemment l'occasion de le constater au SBBI parmi les enseignants comme parmi les élèves. Et j'adore. Et j'aime que Marie-Christine en fasse la chronique dans son blog.
Car, vous l'aurez peut-être deviné, la deuxième littéraire mordue de boulange, c'est moi ! Si Marie-Christine est accro poésie, moi, ce qui me fait flipper, c'est surtout Flaubert (pour sa correspondance), Zola (pour son style lumineux et mouvant qui fait déjà penser au cinéma) et Proust (pour son écriture envoûtante, pour le parc de "Swann, et les nymphéas de la Vivonne, et les bonnes gens du village et leurs petits logis et l'église et tout Combray et ses environs", qui jaillissent d'une tasse de thé, pour tout, bref, sauf la madeleine qui, boulangère que je suis dans l'âme, laisse indifférente la pâtissière que je ne suis pas).
Alors je salue Marie-Christine et je l'encourage de tout coeur. Allez, vous aussi, la soutenir sur son blog et lui dire surtout, surtout, que les passions, on a le droit d'en avoir autant qu'on veut et que le pain et les lettres, ça va très bien ensemble...

4 commentaires:

  1. Quel billet !
    Je suis tellement flattée !
    Et ça m'encourage après une journée à l'école, à nouveau difficile, au milieu des autres apprentis qui aiment tant se moquer de moi ("Marie-Christine, tu me passes la pelle du four ?" me demandent-ils par exemple, comme ils savent qu'elle est rangée hors de portée de ma petite taille...)
    MERCI encore MC...!

    RépondreSupprimer
  2. Quand on est passionné, c'est certain, on y arrive! Merci pour ce lien et à +

    RépondreSupprimer
  3. Hier on a fait un pain de méteil (mi seigle-mi T55 avec pâte fermentée), et un pain de mie. Le vrai pain de mie de boulangerie, c'est teeeeeeellement bon...
    Ainsi qu'un pétrissage amélioré sur autolyse, et on a cuit des brioches façonnées la veille. J'ai pris de mauvaises photos sur un trop petit téléphone, je les mettrai sur ordi et te les enverrai peut-être si ça ne rend pas trop mal.
    Bises MC

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.