04 novembre 2009

Oui, je sais...

...la dernière fois que j'ai publié un billet sur Bombance, on était à la fin juillet et aujourd'hui, voilà ce que je vois de ma fenêtre...



Je ne peux donc pas nier que du temps a passé, beaucoup de temps... La vie est allée sur les chapeaux de roue, il y a eu les vacances, la famille, j'ai suivi des cours, j'ai voulu alimenter mon blog en anglais qui était un peu "jeunet" et puis voilà que les choses se sont enchaînées et que du coup, c'est Bombance qui bat de l'aile. Mais je reviens... Ça y est...
D'ailleurs, pour me faire pardonner, je vous livre ce passage d'un livre que je butine en ce moment, Psychanalyse de la gourmandise, par Gisèle Harrus-Révidi.

"L'évolution tend au catalogue de saveurs codifiées, l'art culinaire mourra et sera remplacé par le catalogue de la Manufacture Findus de Saint-Étienne. Sur les paquets glacés ou froissés sous vide est apparu le nouvel espace littéraire de la chimie légale; le déchiffrement des B6, Fer, Mg et autres E491 conduit le lecteur savant à savoir, par sa seule lecture, qu'il mangera du rose fluorescent ou du vert pomme, comme au déchiffrage de la partition le musicien dissocie l'espace mozartien de celui de Rameau. ... La cuisine et la psychanalyse, sur un certain mode, sont en danger: à tant se pencher sur le tout codifié ou codifiable, elles oublient leur âme, leur essence, même à savoir la relativité humaine des techniques ; elles n'utilisent pas assez leur puissante capacité de malléabilité, leur faiblesse qui est leur force, leurs richesses internes qui ont à voir avec le mot et la chose, le culturel et le terroir, la tendresse et l'amour du don."

Or les blogs - qui n'existaient pas quand Mme Harrus-Révidi a écrit ces lignes, c'est justement tout le contraire. Babel joyeux, tissage fantasque, la blogosphère culinaire est, pour le meilleur ou pour le pire, à l'image de nos terroirs intimes, de millions de terroirs intimes. Alors je ne sais pas pour la psychanalyse, mais la gourmandise, à mon avis, elle n'a pas dit son dernier mot...

2 commentaires:

  1. Ah, mais moi ça ne me genait pas depuis tant de temps d'avoir un article en mon honneur en ouverture du blog ;)
    Bon retour !!

    RépondreSupprimer
  2. Heureusement que tu continues à alimenter Farine !
    Bon retour
    Anne-Laure

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.